Diaspora Magazine

Brèves
21/07/2017 11:24

Centrafrique:Table de bruxelles

Plus de 900 millions déjà encaissés par le gouvernement Centrafricain
21/07/2017 11:19

Centrafrique: Retour du Tchad au sein de la Minusca

Le grand retour du Tchad en RCA avec un contingent de 4000 soldats.
04/07/2017 13:45

Centrafrique: Les journalistes locaux en formation

Les journalistes centrafricains en formation à l'alliance Française de bangui sur la couverture médiatique des affaires judiciaires.

Actu Facebook

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Derniers tweets

Centrafrique : Elections présidentielle et législatives : le grand rendez-vous avec les candidats

Rédigé le Jeudi 31 Décembre 2015 à 21:16 | Lu 1052 fois


Diaspora Magazine/ Après une campagne électorale bien accomplie, les 30 candidats à l’élection présidentielle ont accepté de marquer la journée de trêve du mardi par une rencontre d’échanges avec l’ensemble des partenaires au processus électoral, sur l’initiative de l’assistance électorale internationale des Nations Unies.


Cette rencontre, présidée par Parfait Onanga-Anyanga, le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations en RCA, s’est tenue dans la matinée du mardi 29 décembre, veille de l’élection, au Ledger Plazza Hotel de Bangui et a été marquée par la présence de 29 candidats sur les 30.
 
Après avoir fait partager le message d’encouragement du Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki Moon au peuple centrafricain avec les candidats, Parfait Onanga a tenu à les féliciter pour avoir mené « une campagne électorale civilisée et professionnelle ».

Il a surtout félicité les candidats pour avoir respecté les engagements pris lors de la signature du code de conduite des candidats et des partis politiques pour des élections apaisées en RCA. « Vous vous y êtes engagés par conviction dans l’objectif de promouvoir  une éthique politique mais aussi et surtout de sauvegarder la cohésion sociale et l’unité nationale », a dit Parfait Onanga. Le vrai test reste à venir, c’est celui d’accepter de se soumettre au verdict implacable des urnes. Dans tous les cas, c’est la République Centrafricaine qui en sortira gagnante et grandie, a-t-il souligné. Et pour qu’il en soit ainsi, il faut clarifier les règles de transparence et les garanties de crédibilité qu’offre ce scrutin. A cet effet, Aurélien Agbénonci, le Représentant Spécial Adjoint a fait un exposé suivi de débats  aux candidats sur le dispositif de gestion des élections 2015 en RCA.
 
Le Général Babacar Keita, le Force Commander de la MINUSCA  a présenté le plan de sécurisation des élections. Il a rassuré que tirant leçon du scrutin référendaire, le nouveau dispositif de sécurisation actuelle à l’intérieur du pays permet de contrôler les positions des groupes armées hostiles aux élections.« Vous avez pu constater depuis quelques jours qu’il y a dans tout le pays une liberté de mouvement et donc qu’il y aura une liberté de voter », a rassuré Babacar Keita. Le dispositif sécuritaire a été certes renforcé mais le Général Keita a demandé aux candidats de contribuer à désarmer les mentalités de leurs militants pour mieux sécuriser l’après élection.
 
Tout en appréciant de façon unanime l’initiative de réunir les 30 candidats dans une sorte de conclave des gentlemen, le Candidat Maxime Kazagui a demandé que l’ANE communique suffisamment sur le dispositif de répression de la fraude électorale pour mieux la prévenir. Madame Régina Konzi Mongot, la seule femme candidate, a dénoncé le traitement inéquitable d’une certaine presse internationale qui semble trouver des favoris parmi les candidats. Le candidat Martin Ziguele  a, quant à lui, soulevé des défauts de fabrication sur les bulletins de vote des législatives dans certaines localités  à la veille du scrutin. Toutes choses qui ne rassurent guère, si ce n’est cette séance d’explication et de discussion qui vient clarifier quelque peu les doutes générés par des erreurs techniques dans la fabrication des bulletins de vote.
 
Répondant au nom de l’ANE aux questions soulevées  par les candidats, le Vice-Président, Bernard Kpongaba, a souligné que quelles que soient les difficultés d’organisation émanant de l’ANE,  le peuple centrafricain ira voter massivement ce mercredi. Parce qu’il veut de ces élections pour tourner la page de plusieurs années de souffrance. Là où il y aura des difficultés, des élections partielles pourraient être organisées pour corriger. Mais dans l’ensemble, rassure t-il, tous les efforts ont convergé vers la crédibilité du processus électoral, et donc des résultats.
 
La séance s’est terminée par une visite au centre de traitement des données de l’ANE où les candidats ont pu suivre le cheminement du traitement des résultats du vote, une fois acheminés sur Bangui.
 
 
 
 
 
 
 

Fred Mbomba


Notez
Lu 1052 fois

DIASPORA | NATIONAL | MONDE | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | SANTE | RELIGION | EVENEMENTS | SOCIETE | ONG & ASSOCIATION | COMMUNIQUES | INTERVIEWS | REPORTAGE



Articles récents


Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Rss
Mobile




Partager ce site