Diaspora Magazine

Brèves
04/07/2017 13:45

Centrafrique: Les journalistes locaux en formation

Les journalistes centrafricains en formation à l'alliance Française de bangui sur la couverture médiatique des affaires judiciaires.
29/06/2017 17:07

Centrafrique: Les taxis motos en grève à Bangui

Suite à l'assassinat d'un conducteur de taxi- moto au quartier Gobongo dans le 4 ème arrondissement de la ville de Bangui. Les taxis - moto observent une journée de grève.
23/06/2017 17:47

Centrafrique:BasketBall, retour des joueuses de Kinshasa

Les fauves de Bazoubangui sont de retour après leur défaites contre les léopards au tournoi qualificatif à l'AfroBasket Feminin

Actu Facebook

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Derniers tweets

Centrafrique : Visite du Pape en Centrafrique : le Vatican aurait décaissé 15 milliards de FCFA

Rédigé le Dimanche 29 Novembre 2015 à 10:38 | Lu 1183 fois


Diaspora Magazine/ Le souverain pontife arrivera à Bangui, capitale de la République centrafricaine le 29 novembre mais qu’est ce qui a été fait sur le plan des préparatifs avec les 15 milliards de FCFA qui auraient été décaissés par le Vatican ?


Dans la ville de Bangui, on remarque quelques travaux d’embellissement de certaines voies routières et certaines n’ont été que colmatées notamment des maisons ou clôtures proches de la voie publique ainsi que quelques endroits qui seront fréquentés par le souverain pontife tels que la Cathédrale de l’Immaculée conception, la mosquée centrale, la Faculté de théologie  évangélique de Bangui (FATEB) et le stade 20 000 places. On ne remarque quasiment pas de gros affiches avec l’effigie du Saint père sinon des banderoles qui  annoncent son séjour à Bangui.  

Pour l’heure, on compte environ une dizaine d’affiches de petite dimension (6 mètres de long sur 1 mètre de large) placés en haut des grands  axes routiers.

Tous les médias sont mobilisés en dépit de quelques uns qui ont été officiellement invités à couvrir l’évènement mais l’octroi d’une accréditation pose problème à ceux qui sont arrivés en retard selon le programme établi par l’Agence Centrafrique Presse (ACAP) chargée de délivrer les badges, cette agence étant pressée de clôturer le tout mardi 24 novembre, à 5 jours de l’arrivée du Pape.

Le même jour, lorsque notre reporter s’est rendu à l’ACAP pour faire sa photo de Badge et qu’on lui a fait savoir que c’est clôturé, la secrétaire de ladite direction lui a suggéré de payer une certaine somme d’argent s’il veut absolument obtenir le badge.

La question qui reste posée est de savoir quels sont les dispositifs prises par cette agence pour les organes de presse étrangère qui  pourraient arriver à deux jours de l’arrivée du Pape ? Il est dommage de constater que chaque commission cherche à tirer la couverture de son côté mais l’on ne voit pas ce qu’elles vont faire de cette couverture.

Du côté de la sécurité, la Minusca affirme s’être engagée à fond pour donner le meilleur d’elle, utilisant tous les moyens à sa disposition. Le gouvernement centrafricain est également impliqué dans cette visite papale d’un intérêt national et mondial.
Au Kenya où se trouvait le Pape François au moment où nous mettons en ligne cette information, son gouvernement à déployé environ dix mille hommes pour assurer sa sécurité. En tout Etat de cause, le Pape doit d’abord compter sur la sécurité divine pour accomplir cette mission que lui a inspirée le Tout puissant Dieu.

Herve Serefio


Notez
Lu 1183 fois

DIASPORA | NATIONAL | MONDE | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | SANTE | RELIGION | EVENEMENTS | SOCIETE | ONG & ASSOCIATION | COMMUNIQUES | INTERVIEWS | REPORTAGE





Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Rss
Mobile




Partager ce site