Diaspora Magazine

Brèves
16/01/2018 15:14

Centrafrique: Massacre de Paoua, Armel Sayo face au danger

Le chef de guerre Armel Sayo pourrait se retrouver devant la cour pénale Spéciale au côté de Bahar et les autres...
07/01/2018 10:57

Centrafrique: Un don d'un million de dollars pour la Croix Rouge Centrafricaine

La Croix Rouge Centrafricaine vient d'obtenir un don d'un million de dollars sur financement de la Banque Africaine de développement ( BAD )
31/12/2017 10:09

Centrafrique: L'OCRB est opérationnelle pour sécuriser la capitale en cette période de fin d'année 2018

L’OCRB dans un dispositif robuste, prendra toutes les dispositions nécessaires afin de garantir la bonne tenue des festivités. Il convient de rassurer la population que l’OCRB aujourd’hui est dans une dynamique d’accomplir pleinement sa mission, la répression du banditisme

Actu Facebook

L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        

Derniers tweets

Centrafrique: les Etats-Unis sanctionnent deux chefs de milice

Rédigé le Jeudi 13 Avril 2017 à 08:47 | Lu 1078 fois


Les Etats-Unis ont ajouté mercredi à leur liste noire économique deux chefs de milice centrafricains accusés de contribuer à l'instabilité du pays, plongé dans le chaos depuis 2013.


Centrafrique: les Etats-Unis sanctionnent deux chefs de milice
Le Trésor américain a ciblé Abdoulaye Hissene, l'ancien leader du Séléka, le mouvement à dominante musulmane qui avait renversé le président François Bozizé en 2013.
 
Les autorités américaines ont également sanctionné Maxime Mokom, figure des milices chrétiennes anti-balaka qui avaient lancé la contre-offensive après le coup d'Etat, provoquant des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés.
 
"Les individus désignés aujourd'hui sont responsables d'avoir prolongé l'instabilité dans la République centrafricaine", a estimé un des responsables du Trésor, John E. Smith, cité dans un communiqué.
 
Selon Washington, ces deux chefs rebelles ont ainsi uni leurs forces pour perturber un référendum constitutionnel en 2015 et pour fragiliser, en 2016, l'autorité du président Faustin-Archange Touadéra.
 
A l'été 2016, M. Hissene et un groupe d'hommes armés avaient également engagé des combats avec les forces centrafricaines avant "d'échapper" aux soldats de la Mission des Nations unies pour la Centrafrique (Minusca), assure le Trésor dans un communiqué.
 
A l'issue de ces sanctions, les deux hommes verront leurs éventuels avoirs américains gelés.

AFP


Notez
Lu 1078 fois

DIASPORA | NATIONAL | MONDE | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | SANTE | RELIGION | EVENEMENTS | SOCIETE | ONG & ASSOCIATION | COMMUNIQUES | INTERVIEWS | REPORTAGE





Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Rss
Mobile




Partager ce site